• Les prostituées

    Porn vf maitresse domina paris

    porn vf maitresse domina paris

    Masturbation Solo Male Wanking. Free un amigo a través de msn porn tube video online. Bokt Na Trav tags: Free trav algerienne, algerian crossdresser on cam porn tube video online. Free karim baise lyly trav sex porn tube video online. Mature Trav Webcam tags: Free Mature Trav Webcam porn tube video online. Baisee Par Un Trav Paris, tags: Free pedz bistro party porn tube video online. Debra Trav Est De Retour tags: Free 09 09 - Tournai Trav porn tube video online.

    La médiation donne des conseils et non des ordres. La première médiation de ce genre , dont je veux parler , est celle de la Prusse dans les af- faires de Hollande en 17O7. Tout le inonde connaît les déliais dès états- généraux des Pru- vinccs-Uines et du stadhouder.

    Les propositions prussiennes furent accueillies par- les patriotes hollandais , qui avaient alofs la ma- jorité dans les états. Eh , U nation polonaise tente un généreux effort. De concert avec son roi , elle prépare une constitution que ce roi présente à la Diète , et qui est accueillie par la population presque toute entière.

    Les Polonais rebelles qui combat- lent contre leur pays sont représentes comme nyant formé une confédération légitime 2. Èi janvier 3 , Thorn et la Grande-Pologne son occupées par les troupes prussiennes; une décla ration du 6 de ce mois apprend aux Pulonai que les motifs de cette invasion sont les princi- pes 1 évolutionnaires répandus dans celle contrée Ce qui cx ; ge celle mesure de pare précaution c est le débordement du dénmrratisme fran- çais.

    Quelques temps 1 près les troupes passion- nés entrent pareillement à Dantzik , attendu que telle ville est , dit le manifeste , devenue le foyer 1 de la secte des jacobins. On sait à quel état se trouvèrent réduits les Polonais même dont la Russie avait déclaré la confédération légitimé , qui , condamnés à ji' être plus que les instruments de la perte de leur pays , ne délibéraient eux-mêmes que sous la pointe des bajoneltes.

    Quel- ques déterminations généreuses sont adoptées par la Diète. La Russie oblige Stanislas à les casser comme des actes révolutionnaires. Un mouvement in- surrectionnel se manifeste de toutes parts. Alors fut conclue à. Nous ne demandons pas mieux que de le, croire: Vous îsoïénrénl respecte les vertus et les cheveux Lianes de Ferdinand IV: Tant de chagrins ont aflligé sa rie!

    Au lieu de vouloir interdire aux princes de second ordre la. O rois , dont la présence seule est déja un bonheur Digitized by Google I xaô pom- vos peuples , renoncez à cette existence voyageuse qui , en montrant les chefs des empi- res errants sur les grandes roules de P Europe y ' où groupés sur des théâtres étroits, désenchante le vulgaire et rapetisse la royauté.

    Plus grands cent fois dans Vos. Mais dans P incertitude des. Peut-être à la destinée de Naples est attachée celle de nations beaucoup plus puissantes: Toujours on les a considérés avec leurs ancien- nes divisions , partagés en deux classes enne- mies , les barons et le peuple: Sans doute , huit siècles de domi- nation.

    Le courage qui U triompher votre liberté reli- gieuse , ne vous manquera pas pour la défense de votre liberté politique. La vigueur que vous avez déployée? Les deux ordres qui existaient parmi. Pour repousser un tribunal oppresseur, vous filles unis, contre un prince i dont vous admiriez les talents et la gloire; contre un vice- roi 2 dont vous chérissiez les vertus.

    Dans votre courageuse lutte contre l'établissement de l'Inquisition, jiauvccs et riches, plébéiens et nobles , vous vous donniez tes uns aux autres le nom de frères: Union , union pour le service de Dieu , de Pemperew et de la ville', votre cri maintenant sera: Lin pareil cri est un cri de victoire. En révo- quant scs édits , Gharles-Quint désabusé nomma Naples ville très: Le droit de traiter en ennemi le royaume 4e Naples pour cause de changements survenus dans son 7- à Jà!

    I preopinanti han parlato si eloquentcmente alla vostra mente, ai vostro cuore , alla vostra polit. Ridotto io quindi a pocki superstiti e distaccati pcnsien , an- zicchè andar spigolando sul campo mietuto da altvi in tanta abbondanza, parrebbe che appigliar m.

    Questo circospetto parère fu in noi F effetto di maturi e ponderati consigli ; ma. Perché accettandole riconosceremmo una supremazid siianiera incoippatihilc col diritto delle genti.

    Ed è pur troppo vero che seinpre la vittona ama a: Perciô il geuio délia libertà politica non si spaventa dello. Almeno lo splendor délia vittoria. Cosi avvenne nella Gracia: Gii antichi diaasti, minacciati dejla loro successiva distru- zioae, si collcgarono per împcdiida: La moi alita politica delle transazioni diplomatiche , che han- po avuto luogo in Europa dal 1 8 1 4 in qua, è stata molta coutrastata. Aliri per P opposlo le han predicate corne la più forte barriera contro la servitù universale , e corne H complemento délia pace dcl mtnido.

    Forse le satire e le lodi sono dcl pari esagerate. Ma è pcrô innegabile , che gli ait potentat congregati in Vienna , dopo aver fatto tralfico degli Stati propri ed anche di quelli degli altri , dopo aveve ingrandrto o impic- ciolito a lor modo il territorio delle potpnze minori , dopo, aver cangiata la forma di molti govcrni e confermata. E le nazioni che si salvarono dal naafra- gio furono almeno faite sicurc deilq loro libéra esisteuza.

    Non si potea nel medesimo tempo precoo nizzare queste verità e calpestarle: Siegue la dichiarazione promulgata nel medesimo giorno in cui fu sôttoscritto il protocollo, ed ivi gli augusti monavehi spiegano nella più gran pompa il linguaggio consolatorc délia moderazione, deHa ginstizia , délia imparzialità: Che puù farsi dippiù per i nostri nemici , che soggettarci al loro mçdesjmo codice , ed attaccarli mile loro trinciere? Ma ricljjesli da chi. O- gnuu sa , ehc uel trattato couchiusg iu Parigi ntl i8i 5 Ira i soit Gabinetli délia Russia , dcll' A usina e délia Prussia j cran corse delle frasi ambiguë ed oscure suila iudipendenza politica dt Ile Nazioui: Ora da quale atto del Governo, dal 6 luglio in a- vanti, pub ricavarsi avéré il Re invocato il braccio o il consiglio straniero?

    Lasciamo da banda lenumcrose prove di lealtà date da S. Questo luminoso argomento da noi maneggiato nella memorabile tornata degli 8" dicembre, potrebbe sembrar poco adatto nella quistione attuale. Limitia- moci perciù a quegli atti diplomatici del Re , i quali deter- minano le sue verc intenzioui ed i nostri veri rapport! In luglio ed agosto , il Re nomina nuovi suoi agenti près- so tutte le corti di Europa, 0 conferma gli antcihi; ed ima pone loro di prestar giuramento alla Costituzione Spagnuol- da esso adottata.

    Non è questo lo stesso , cbe F avéré invi- tato tutti i potentati stranieri a riconoscerlo , corne Re Costi tuzionale, e non a turbare , ma a rispettare il nuovo reggi - Hiento politico del suo regno? Ma vi è dippiù: Cbe , ieee ailora il l'e? E non era torse libero e fermo il suo volere , quando lo manifesté dalle sponde del Tamigi e da Londra?

    Nè questa è una figura oratoria , Oi Siguori: Di fatti non è in Lubiana ma in Troppavia , non è in gennaio: Del resto il viaggio di S. E questa dif- Jicoltà non diventa insormontabile ailorchè la volontà del più debole deve maniiestarsi in paése straniero? Toghcte questa di mezzo t ed à assolutamcnte impossibiie di giasUficar X atto.

    Qtiesta di- chiarazione, unita alla purilà dclle nostre intenzioni ed alla ftducia nelle virtù del Re c indussero ad acconsentire ad un viaggo , il cui unico fine cra quello di cousoltdare le no- stre franehigie. Si è voluto far credere in quakhe foglio servile , elle S. Ma quai cosa fu mai meû. Qjiesti cranoi doyen del Re , e dirô ancora questi e non altii esscr poteano i suoi pensieri. Ma i ministri austriaci Digilized by Google erano interessati a non farli tnandàre ad effetto.

    Perciô fu egii disgiunto, per via, dal duca di Gallo, suo ministre costi- tuzionaie, da lui medesimo scelto. Quale tristo ed indecoroso spettacolo î Mcntre i primi Monarclii délia terra , potenti per uomini , per armi , e per ricchezze , si presentano al congresso con una scbicra di accorti mmistri consumât!

    E fosse piaciuto al ciclo che il Re nostro solo fosse rima- sto ed in compagnia délia sua religiosa coscienza! Ma per coimo del nostro infoi tunio fu messo a' Ranclii del Re quel medesimo Rufî'w, il quale avea traditoia sua causa e quella del suo paese, il quaic avea il primo calunniato la nostra immacolata rigene- razione , il quale si mostrava 1' implacabile nemico délia sua Patria.

    Avesse almeno potuto il Rc perorare la causa del suo frono e del suo Popolo! Ma voi lo sapete,o Signori, neppur ciô fu conccduto: Che si fece dunque nel congresso di Lubiaua? Una irrtervenzio- ne strameta in tutta la -stia lnce ambiziosa! E po- tremo noi consenti re. No, che non lo possiamo. Ma di quai natura sono le leggi che il congresso di Lu- biano vuble imporci?

    E qui è itnpossibile di comprimere il nostro dolore. E tutto ciô mentre ognun conosce ia nostra iunocenza! Montre il nostro rispetto verso il monarca è stato eguale alla nostra gra. Mentre non abbiamo offeso nè i deboli né i potenti! Ecco perché le falangi nazionali si precipitano aile frontière. Tutti corrono indististameute aile armi.

    Le madri stesse ne ricuoprono i figli e le spose i mariti. I vecchi soldati non voghono congedt , i giovani co- scritti non vogliono sortcggi. Diremo che la giustizia impaurita è fuggita dalla terra. Diremo che ci sovrasta la caligine dei fempi di mezzo. Tutte queste potenze ci hanno soleimemente riconosciuto.

    Egli non vorrà sicuramente insan- guinare il regno del bisavo del duca di Bordeaux. Già i suoi plenipotenziari disapprovano aberrazioni del congresso di Troppavia. Già il suo governe incomipcia a vedere ed a temere il ritorno del sistema cono tmentale, e poicliè ella abbattè la preponderanza di un solo- çome dubitare , che voglia soffrire quclla di pochi? Ed è assai difficile, che S. Ed è as- solutamente împossibile , che il magnauimo Alessandro voglia di Londra non si conesccvano ancora officiaîmente le loro di- sposizioni amichevoli verso il nostro paesc.

    La Fran- cia ha dichiarato di non poter prenderff altro carattere 'che qucllo di conciliatrice. Noi, 'dre sediamo in qucsto recinto per editto dtl Re e per isceita del popolo ; noi che non possiamo ecccdcre i nostri mandat! Si , lo sappiamo cbe la gucrra è un male ; ma chi di noi la provoca o la vuole? N6, cift non sarà maij ed ogni slilla di sangue che sarà per versarsi in juesla gucrra pèsera nclla bilan- cia deir Eterno contra gt ingiusti aggressori non contra gV innocenti assaliti.

    Ma non è la nostra morte cire oggi si demanda ; è quella délia Patria nostra Noi non sarcm parricidi! Digilized by Google Mîo Caro A mico. Una è la vol on clie ci anima , e dalle foci del Tronto al Capo Spa tivento non si eleva clie un sol grido: Viva la C slituzione , viva il Re.

    Un forestiero, che perla prima volta venisse questa classica terra, potrebbe a stento persuadersi c. Col cangiar di governo si diiebbe che noi a biam cangiato carattere. Eccovi in pochi detti la nostra interna posiz ne: Egli sembra , o signore , che ancor vai abfc te adottato questa opinioue: U Istoria lia conservato quel verso che cgli avé- ra fatto incidere sulla sua spada, corne un segno délia ;ua grandezza e délia sua potenza.

    Le anateme di parecchi Papi contre il valoro- Manfredi chiamarono Carlo I. Luigi non si sarebbe macchia- to di un cosi atroce delitto. Tantum religio potuit suadere malorum. Gli Àragonesi successero agli Angioini.

    Bella ed infelice Itaiia, i tuoi figli non forme- ranno dunque mai una sola famiglia? Sarai tu dun- que sempre il putrimonio delio straniero? Ahi sePva Itaiia di dolore ostello Nave senza nocchiero in gran tempesta Non donna di provincic , ma bordello.

    Cliiamato a regnare in Ispagna, questo grau monarca ci lasciô il figlio suo nuto tra noi. Noi non le lasciammo dopo il trattato di Campofoimio.

    Di fatti, poco tempo dopo si vide un armata francese entrare ne- gli stati délia Chiesa , e laine una Repubblica. Si voile a liera arrestare il turbine che ingrossava di giorno in giorno , e si venue aile armi: Si era quindi in attenzione di qualche pezzo- officiale che ci avesse addilati i motivi di questa guerra. Mak, che credeva di marciare sulle traccc di Alessandro, taglio il nodo invece. Il gran Federico- ha paragonato le armate ad un edilicio , la base del quale è lo stomaco.

    Egli divise la sua in più colonne, che fece marcmre per strade impratticabili, credendo clie i Francesi sarebbero stati cosi buoni da lasciarsî prendere tra duc fuochi. Quest 1 armata sarebbe senza dubbio passa ta per le foiche Caudine un inconcepibile armi- stizio la salvo , e ci dissonoro. Gli ordini per la ritirata eran già dati. Il Govcrno ritorno da Sicilia , e s invio subito un armata in Toscana sotto gli ordini del general Damas, emigrato Francese al servizio di Napoli, per farvi nicnte.

    Il General Murat venue indi a batterci a Siena, noi facemmo la pace a Fi- renze , e ricevemrno per la seconda volta un armata francese nel nostro territorio. Ajax Aivas qui se perce de son épée sur un rase de U collec. Durand Mon, inéd, Tom.

    Kispetto a Thalna è lungo tempo, dacché io Fho dichiarata: Ercole nuovo simbolo della virtù umana do- jninalrice de' vizi, o della virtù che trionfa, presenta, a ricevere il premio dovuto ad essa, Tanima divenuta fanciulla, cioè In- nocente, ed aiata in segno d'apoteosi. Altri vorraniio trarne l'etimologia da M ed fópo? Qui l'anima rappresentata par quella stessa d'Ercole, e si dichiara bastan- temente alle sue forme massiccie ed atletiche: Delie altre due divinità, diremo ora il pochissimo che abbiamo a dirne.

    Enos Lasesjuvaie nos Laresjutfate 3 , e per l'autorità diVarrone 4 9 e di Paolo 5: Ma è da oftservar che ivi per errore la Toce è letta ùuna. La mia lezione è tratta invece da ispezione a. Cette idée est égale- ment applicable aux couleurs. Ipl des hommes est toujoars d'un ronge foncé, coulear de bfique; eelle des femmes est ou bianche on blanchàrre, tirant sor le jatine on le rougeàtre. Il est possible toutefois que celte teinte jaune ne soit due qu'à l'effet du temps. La carnation des deux hommes et des deux femmes de notre peinture étant connue, nous pouvons passer à l'examen des autres parties.

    La méme Gouleur distingue le cheval de droite, le manteau de la mustcienne et la tunique de la danseuse. Bleu est le cheval à gauche, bleu est le manteau ampie et pesant de Thomme place près de la danseuse 2.

    L'ornement quadrillé du bige, semblable à celui qui se voit si sonvent sur les vases, ainsi que le timon, est bt- gare de rouge et de blanc. Les roues sont indiquées seulement par descoiitours noirs et rouges. Les qiieuesdes chevaux, voltigeant dans l'air par l'effet de la course, sont d'un jaune clair ombié de rouge; on a indiqué d'une manière assez soignée, par des traits noirs, les crins et les noeuds qu'on remarque aux queues des chevaux , comme dans Ics peintures des vases.

    Les deux feipfoes portent dea coULers forméa d'un aeul rang de perlea rouges, Les flutes de la musicienne et lebftton de l'homme place prèa de la danseuse. Les ero talea de la danseuse ne sont qu'indiqués par des traUs noirs sur le fond blaoa de la muraiUe. Elle pprte sur la téte one espèce de diadème d'une couleur jaune pareille k oelle de son Tétement.

    Le centre en est rouge, bordé de contours jaunes. Extrait éCun mémoire de M. On entre ensoite dans un 0 Voy. Cest une chambre sépulcrale taillée dans oe cube. A coté de l'entrée, on a laissé, en creusant la pierrci deux bancs; la aurface des murailles est lisse.

    On y décbuvre beaucoup de petits trons qui font presumer qu'elies étaient autrefois couvertes de plaqoes de maiibre fin ou de inétal. Blacques, plus fard rédacteurdu Courrier de Smyrne, et aujourd'hui , du Moniteur ottoman , lui fu adjoint comme secrétaire; MM. David, conftul de France, H. Borell, celebra numismatiste, Ed. Cesrocherscontiennent descentaines detombeauxtaiilés dans leroe.

    Souvent la pointe de ces aiguilies est travaillée en forme coni- que , et de petites colonnes sépulcrales. Elle est aplatie aver soin; les marcbes qui condubent au pronaos ont quinze pieds de longueur et dlx-buit pouce: On n'y voit poinl de lombeau. Aujourd'bui les tombeaux, pour la majeure partie, sont oaverts, cassés , forccs avec de la poudre, et rautilés en tout sens.

    Pourtant il n'en existe pas de traces. Ni les écrits des anciens, ni. La distance de Tbyalire est trop considérable pour que l'on puisse supposer ces bypogées destinés à servir de sépulture aux ba- bitans de cette ville. Quelques briques et quelques fùts r. Peut-étre y trouveront-ils des objels qui pourront détruire en partie les téiièbres qui couvrent la question hibtorique.

    Fauvel, a eu le mérite de retrouver et de faire admettre par les savans géographes de nos temps. Kn visitant les nonbreux puits et galeries dispersés sur plus de six lieues. Je m'enfon9ai, guide par cet homme, dans ces immeuses ibréts de pins, et après avoir grimpé par des sentiers bien pénibles , nous ariivàmes au pied de ce rocher, terme de notre excursion. Sa saillie est de S. L'aspect en est d'autant plus frappant qu'il est rare en Asie. Tous les deux sont aplanis à force de travail.

    Ils consistent daus une enceinre dans le genre de construction connue sous la dénomina- tion de cyclopéénne. Elle forme une saillie eonvexe vers le plateau inférieur.

    Les polygones sont exactement assis. Le reste est eouvert par un tahis de débris. Sa construction est cyclopéénne. H y avait là sans donte une construction qui domina it Tavenue. Strabon i place Ics mines de son temps, à droite de l'Aesepe entre Polichna et Palsescepsis.

    Le Mahdun dont j'ai parie plus baut , est à droite de l'Aesepe. Mais les matériaux sont bien loin d'ètre du volume enorme qui nous étonne dans la residence de Proetus. Cesi le site méme qui fait la defense principale de ce chàteau. Son emplacement est si exixftordtnaire qoe je ne MUi'ais lui comparer, à cet égard, aucunè des ruines , ni de la Grece, ni de l'Asie , qui me sont connues. Je lios ai eboisis parce qu'ils sont neufs.

    Ils y reconnaissent tous lun des plus importans ouvrages qui nous restent de la statuaire antique en bronze. Mais les antiquaires veulent quelque chose de plus: La publicatlon de cette lettre a été retardée par suite de.

    Si c'est un dieu , quel est-il? Il en estpré- dsément ainsi de notte statue de bronte. Raoul Aochette dans Tantiquitié figùrée , que la statue ressemble extremement a d'autres figures dans lesquelles' on ne saurait méconnaitre Timage d'Apollon. XI — Notre Tav. Yojons si oeUes que notre savavit col èg;ueainiseaan avaàtsoal de nature ,ànous persuader -dentrer daiis une autre.

    Je Tai cherché en vain, et je ne crois pas qae notte savaqt collégue ajt étf plus heoMQx. Miller a pensé que! RaouURoehette adopte aussi cette opinion: H Poerpuxos comme il a dit plus haut.

    Sur cette figure, que M. Baoul-Roclietre le Demos icErerUinyXes cheveuxsont réu- nis par derrière pour former une grosse queue oii coiogan. Il s'éloigne , dit-on , du typé àpeu-près conifentionnel du style éginétique p. SII en était ainsi. Un peu avant ce trait traneversal, j'apei'iQois un autre trait demi-circulaire qui parait avoir appartenu à uae autre lettre. Il y a encore là quelqne chose que je ne puis déooQvrir.

    Ili eli perpetuali le souvenir. Le premier est labsence du nom du personnage qu'ón a vbulu honorer. Mais ici peut se reproduire robjectioB: Netait-il pas plus naturel de fiiire une; itatue de Minerve? V, a4, 4; cf. Précisément que les statues d un. Mais on voit qu'elie a pu étre. Mais quel peuple a fait l'of- frande? Sur quel peuple avaient été enievées les dépouilles dont la dime avait servi à fabriquer la statue?

    C'est ainsi que l'analyse exacte de l'inscription fait dispa- raitrela difficulté qu'on avait élevée: Au lieu d'un Apollon, ce pourrait étre un héros locai, d'a- près les exemples cités; maisj en aucun cas, on ne sau- i Paus. Le bras gauche est place le long du corps; la main fearmée tenait un objet qui.

    Je me fonde sur ce passage d'Aristophane: Maintenant quel est ce dieu? J'ai déjà fait observer que l'ouverture pratiqiiée dans la main i5. Cette circonstance , quiyous était également connue, et que vous m'aviez apprise dès votre arrivée à Paris, ne peut à elle seule déterminer la yéritable orijgine de la statue; elle ne fournit que des inductions qui ont besoin d'étre appuyées par d'autres argumens. En effet, de ce que la statue aurait été trouvée en Italie, il ne s'ensuivrait pas nécessairement qu'elle eùt été exécutée par des artistes italiens.

    Il serait fort possible qu'elle eùt été, corame tant d autres signa priscce arfù, transportée par les Ro- mains de la Grece en Italie,et con séquemment quelle fùt,ainsi qu on Ta pensé , sortie d'une des anciennes écoles grecques. Cep'endant,il n'est pas improbable qu'elle ait servi d'ornement, avec celles qui ont dft l'accompagner , à quelque tempie de Minerve, situé près de la ville antique de Populonia; et qu'elle i Dionjrsus und Semele , tin Programm , u.

    Dans cette hypothèse, la statue serait un produit de Tart étrusque, exécuté daprès quelque tjpe erigi nairement grec. Cest au ppint que , vue de face ou par derrière, elleproduit deux effets différens ; on la dirait Tceuvre de deux époques.

    La forme des lettres de rinscription greoque A6ANA. Quand, pour éclaircir un sujet aussi obscur que la déter- i Brut. Gependant, iien Ireste encore assez pour nou6 éclairer sur ce point. Il me parait impossible de la reporter avantPhidias. Je ne la crois pas de beaucoup antérieure au temps d'Alexandre; mais elle peut étre encore postérieure à cette epoque ; et , dans mon opinion, elle serait moins ancienne que les Tables d'Héra- clée, qui ne dépassent pas l'an 3oo avant J.

    Maintenaut, la sta- tue vient-elie priginairement de la Grece, ou a-t-elle été exé- cutée en Italie méme par des artistes étrusques P Tai déjà dit combien je trouve difficile de se décider sur ce point.

    Son analogie ayec notre statue de bronze est on ne peutplus frappante; et elle aoquiert de ce rapprp- chement une importapce inattendue. Le dessin qu'il a publié lui pyait été envoyé de ce pays. Mónt- faucon a public la figure daprès un assez mauvais dessin, dont lauteur a toutefois copie Tinscription d'une manière parfaitement exacte. Le savant bénédictin a bien lu le premier nom, mais fort mal le second, dont il a fait AI2: Or j voyez combien Ter- reur d'un habile homrae est contagieuse , et comrae elle se maintient, protégée par l'autorité de ceux méme qui sont le mieux qualifiés pour la détruire!

    Le sculpteur Caphisodo- rus et son prétendu pére Msckramius ont encore une fois re- i Calai, artif. Ce recueil , publié en , est si rare que les lecteurs de nos Annales me sauront gre de leur donner un nouvéàu dessin complet et exact de cette figurine. Il la décrite en ces termes: L'une représente une jeune fille ; les yeux , le strophium ,. La place de la corbeille est marquée sur le dessus de la téte. E, II, , ùon sans raison. Quand on admetlrait qu'un Étrusque, écrivaut dans sa langue, aurait emprunté un mot élranger pour exprimer la nature de son oeuvre , on pourrait douter encore que ce mot fùt Iropsuffe.

    Gaphisodore est, comme Polycrate, le donateur de la figurine; c'est celui qui la consacrée à Escu- lape. Personne ne croira sans doute quEsculape soit le dieu don t elle es Timage. Le méme argument s'applique ici. Car, dans aucunl cas, Caphisodore ne peut étre cet homme. Mais c'est se perdre en vaines suppositions.

    Lea noma propres qn'on y lif on qu'on croit y lire indiqueraient alors ceux da donateur et de la divinile. A présent, on peut se faire la quescion: Mw sana nul doute, il y tiendra le premier rang. GrecSy qu on a presque toujours. Quant à b statue qui est lobjet principal de cette lettre, jó suis loin de croire avoir épuisé tout ce qu'il est possible d'en dire. Il dit à M. TingU et Mgyp' naargentum, ut in vasisAnabem suum spectet; pmgitque, non ccelàt Orgentutni De ce passage unique, il résulte que cet a.

    Cestun procède chimique et métallurgique queM. Ce sont là des procédés dont il seràit absolument impos- sible de comprendre Tobjet. Lorsqu on voulait argenter ou do- rer telle partie d une statue de bronze ou d'argent, la feuille d'argent ou d'or était immédiatement appliquée sur ces parties, soit par juxta position, soit par incrosta tion ou damasqui- nure. Ne serait-ce pas là un exemple des procédés suivis dans la sculpture polychróme? Quatremère de Quincy i. Si mon obstervation estjustei cette figure acqiJiie: Je desire qu elle ait votre approbation, ainsi que les éclaircissemens que cette lettre contient sur divers points qui intéressent l'art antique et la philologie: La dissertation précédente nous engagé à diriger Tatten- tion du lecteur sur un mémoire de M.

    D'ailleurs , elles penvent jeier un nouveau jour sur la question. Yoici les propres parolesde rauteur i: Letronne 3 qui nous parait la plus naturelle, eu égard à la pose particulière de la main droite. Sont-ils applicables à notre statue?

    Notre savant collègue part du principe que l'offrande sup- pose une relation intime entre les deux divinités. LVII , b, 1 1 , dans lequel M. Panofka ne connaissait pas la dissertation de M. Letronne, quand son ouvrage sur le cabinet Pourtalès a été imprimé. Jepourrais en ajouter dautressur la convenance de répithète Patroùs attribuée à notre Apollon.

    Queste statue sono scolpite in alto e quasi tondo rilievo ; la base è di piedi parigini tre e sette pollici , e di sei piedi è la lilaggiorc altezza della stela. Fin d'allora ebbi pensiiero di farne eseguire un esatto dise- gno, collintenzione di mandarne notizia e copia al nostro Instituto; ma le moke cure che recami la ptibblicazione del- l'immenso portafoglio d'Egitto, ha sempre ritardato il mio progetto.

    Finalmente sul principio dell'estate di quest'anno il sig. Perrot, abilissimo pittor parigino, che da non breve tempo dimora in Pisa a dipingere in bellissimi quadri i hostri più celebri monumenti, me ne fece cortesemente un diligente di- segno.

    Eccovelo per- tanto unito à questa breve lettera. A un uomo esercitato come voi nel giudicare delle più squisite bellezze dell'arti antiche, non fa bisogno di altro che di vedere questo disegno, per rir conoscere nell'originale una di quelle rare opere che ci mo- stratio gl'insuperabili pregi della greca scultura nella sua epoca pili fiorente.

    La donna che sta dinnanzi alla matrona seduta e che tiene tra le braccia un bambino in fasce, non è meno bella dell'altra, o si consideri la sveltezza e disinvoltura della persona, o la elegante compostezza del portamento, o la maestrevole e franca esecuzione de'suoi panni.

    Esaminando attentamente la superficie delle figure, e del fondo, vi ho rilevato, oltre la su- periore rottura del sasso che ha distrutto la testa della donna iq piedi , un grado costante ed uniforme di corrosione , alla quale sono andate molto più soggette le parti più rilevate , e quelle che difese non erano da un maggiore rilievo vicino. Stéla poi io chiamo questo bel monumento, poiché chiaro si vede ch'esco è intero e non già un frammento che fosse parte di una più estesa composizione.

    I due lati del sasso , ove non manca la materia per posteriore ed accidentale rottura , non appariscono ne segati né rotti, ma semplicemente squadrati, e senza l'ultimo polimento che a quella parte non era neces- sario. La sommità della pietra rotondeggiava in segmento di cerchio, come la maggior parte delle stele egiziane. Quanto a me nient' altro so vedervi che la memoria e l'immagine di una madre, che morta essendo nel tempo che allattava un suo fanciulllno, fu figurata nel- l'atto di riceverlo dalle braccia del l'ancella per farlo satollo al seno materno.

    Gli antichi erano squisiti assai e diligenti nel rappresentare sui monumenti funebri qualche azione, o stato della vita del defunto che servisse di segno alla lode , o alta compassione dei viventi.

    E quale è più tenera e più pietosa memoria di quella di una madre che muore, nel tempo che col- l'alimento del suo seno dava vita e vigore al suo tenero figlino- e.

    L'explication du beau miroir étrusque grave sur nolre plan- che VI , et qui fait partie de la riche coUection de M. Durand, aurait dù étre donnée par M. Orioli a donne Yoy. Nous nous bornons à renvoyer à cet article ; toutefois eri attendant le travati de M.

    Bunsen , nous a vons voulu accompagner la publication de la pi. Le disque de notre miroir est divise en deux compartimens; deux scènes différentes les remplissent. A chaque angle de la composition, est assise une déesse; celle près de Jupiter est appelée Thalna; une oie ou cygne laccompagne. Un autreinédi't se trouTe dans la coNection de M.

    A gauche est Hélène ELINA , assise et yétue d'une tiinique; une; stéphané ome son front ; sa main gauche tient un miroir. A drqite est Pària 3G'f. D'un coté, est représente un éphèbe nu et imberbe, la chlamyde suspendue sur le bras gauche et une lance dans la main droite; cet épbèbe offre de la main gauche uncorps oyale à une femme placée à coté de lui. Au reyers de cette peinturese trouve un homme barbu etentièrement Bu; un glaiye brille dans sa main droite; sa gauche porte une lance; sa chla- myde est suspendue sur son bras gauche.

    Orioli i ; il est coiffé du bonnet phrygien. Elle a passe des mains de M. La belle fibule, toute d'or, que Fon voit au'dessus du col- lier, avec sesroses d'or en rebef et le Sphinx accroupi qui la termine, complète l'ensemble des objets reproduits par le des- sinateur i. Quel- ques personnes pensent que ces anneaux ont servi à former et retenir les boueles de cheveux dans la coiffure. Quelque efféminés que se soient montrés les Étrusques dans leur extérieur, l'extréme délicatesse des objets que nous avons sous les yeux nous oblige à reconnaitre ici la parure d'une femme.

    L'anneau,il est vrai, peut sembler bien large et bien massif pour le doigt d'une jeune fille: Ce sont, de tonte nécessité, des fibules yottves, comme celles dont parie Héro. Dans une collection de bijoux trouvés par MM. Campanari et Manzi, sur le territoire de Vulci , et dont M. Durand vient de faire l'acqui- sition, on trouve une vingtaine de fibules, toutes semblables, très minces, et si petites qu'on ne Ipeut supposer qu'un enfant méme s'en soit jamais servi.

    Peut-étre, après tout, les objets qu on dit avoir été découveits dans le inéme tombeau , proviennent-ils de sources différentes: Il serait plus curieux d etudier la composition du collier et des figures qui le décorent,. Mais ici se renouyelle la question tant de fois débattue eatre les archéologues: Un collier, une parure de femme peuvent-ils étre considérés comme des documens propres à éclaircir les opinions religieuses de Tantiquité?

    Ce qui nous frappe d abord dans le collier que nous venons de décrire ce sont les ailes dont la té te de femme est ornée. Les ailes, si fréquentes sur latétedes dieux màles,et surtout ] Cf. I, a, b, e. Et eh effet 9 de méme que Mercure porte indiQeremment le pétase ailé , et les ailes à la téte, un casque ailé sur la téte de Minerve peut également remplacer deux àiles sortant de la chevelare.

    CX,8ur un baa-relief de terre cuite de la galerie de Florence, une dtyinité marine, très voisine de Scylla, etportaut des ailes à la téte. Gette dernière particularité se remarque sur un grand liombre de Méduses dontles cheVeux sont, comme ici, relevés avec élégance. XXXI , qui ne dtf- ''Tèrent du précédent qne par queiqaes détails de la coiffure. Sur le verità ble nom du graveur de cette pierre, cf. Il, Ta6; Silligf Catal, Art. A Faide de ces deux monumens, le sens ree!

    Gomme type et comme choiz de. Void la description de M, Pinder: Caput muliebre alaium et in auribus ornatum, ad d. On adorait dans cette dernière ville deux Vénus dont ies temples étaient voisins: Or , quelle est la description que Pausa- nias nous donne de la Vénus Urania? Ili, sa ; Ampel. Unum CM et Diei filiom. Ces exempies prouvent contre M. DtB maire Rotai, était ancienne dans Gicéron. Cupido secundus Mercurio et Venere secunda. Cette première Diane , mère de Cupidon, a bieu de Tana- logie ayec Vénus.

    Voy, plus bas, p. II, 3 ; Max. A Elis, elle pose le pied sur la tortue de Mercure: Mais ce n est pas encore là tout le fruit que nous pouvons tirer de ces rapprocbemens. Jam Mercurius primus, qui in Plroserpinam dlcitar genitalibas adbinaivisse subrectis Panofka, Musée Blaeas , pi. Yoyea plus bas, dans le texte, la distinction que j'établis entre le premier et le se- cond Hermaphrodite.

    Enfin Tidentité reconnue de Proserpine et de Vénus Libitina 3 ,rapprochée du sens malfaisant que la tradidon athéniennè attribuait à la Vénus Uranie 4 9 cette identité complète nos idées à legàrd de l'union de Vénus avec THermès pélasgique.

    Il nous sera donc pennis de faire passer , ainsi qu'une autre Proserpine, notre Vénus de Vulci, da ciel à Tenfer: Le sens religieux de la decora tion du collier nous semble donc évident et Ssicile àexpliquer. IV, 14 quas Pallantem oc- cidJt patrem, incestornm appetitorem. Il ne nous reste plus qu'à compléter Texplication de rHerma- phrodite de Bernay: Pour concevoir en quoi consiste VHerniaphrodite divin , il faut faire une distinction essentielle: C'est dans ce dernier sens seule- ment quune vierge fdroucheou unjeune garconefféminépeu- vent étre considérés comme les équivalens poétiques ou euphé- miques de THermaphrodite.

    Dans le premier sens, THepraa- phrodite est la confusion de Mercure et de Vénus ; dans le second , Hermaphrodite est le fits de Vénus et de Mercure 3. Hanc in yertice ipse petrae datam quieti et somno, neqnam inoestis Jnpiter cnpiditatibus appettyit.

    Jupiter fécondant la terre pendant son sommeil, Neptone produisant de la marne manière lecheyal Scyphius, Schol. Yénufl Uranie et Proserpine foimo i. Les armes conTien- nent autant à Yénus Uranie qua Minerve elle-mènie. Ailleurs, nous avons remarqué l'analogie qui exiate entre Hermaphrodite et TApollon, qui porte une coifFure et des habits de femme.

    S des- seins amoureux. Au-delà de ces témoignages, nous voyons TAsie occidentale presque entière honorer d'un eulte solennel le dieu Herma- phrodite, Lunus ou Men-Arcoeus. Si lon suit en Grece cette recherche de Tidentité de la Lune avec Tètre Hermaphrodite, les témoignages les plus respectables , témoignages dont Fan- tiquité et Tauthenticité ne sont point sujets à contestation, ne manqueront point 9. Puis, si nous séparons ce qui arap- i Anton. Meù IX, ; Lactant.

    II, ao, 7 ; Pollsen. Stratag, Vili, 33 ; Plut. Or, Pbilocboros, dans son Ihre sur fJuique ap. Que dire niaintenant et que conciare d'un Hermaphrodite y qui, comme celui de Bernay , offre de si fjrappantes analogies avec Meduse 3? En voici un de Platon, Conriv, p. Tenerem igitur almum adorans, siye foemina sire mas est , ita uti alma noctiluca est. Mais , apprenant que M. Cette belle statue a passe de la collection de M.

    Crawfnrd, à Paris, dans celle de S. Mais Mercure a anssi des serpens entrelacés autour de son caducée, et ces serpens sont un emblème évident de Tètre Hermaphrodite. Ili , 6, 7: II, i3 , repulsus effudU in terroni voluptatem. Le poUentemque Deum Fenerem Macrob. De Civitate Dei, tV, ix. Nolo dicere quod animalibus mammam prsebere sugentibus magis Junonèm potuit de- cere, quam Joyem: Cogito enim posse responderi f.

    Platon semble ayoir ait allaston à cette tradition asiatiqne qui représente FAndrogyne comme un géant teirlble. Est etiam in Cypro simulacrum Barbate Yeneris, corpore et yeste muliebri , quod.

    Le premier de ces vases pi. Dans le champ de la peinture. V, 5, 47; cf. Plus tard, il a étc reprodnit par M. Inghirami, Monum, etr, ined, Ser. La première de oes pàtes est grayée , pi. Roman, t, U, Sect. Tousces monumens vous étaient sans doute familiers, aussL bien qu'à notre savaiit confrère , M. Mais il est une de ces omissions que vous ne ihe saurez i Armai, t. Il nest pas dailleurs parfaitement exact de dire y comme Va fait M. A la vérité , M. Miiller , Orckomen, p. La pierre gravée avec ce sujet , rapportéé par Mafie!

    Anaximenes, qui de Picturis antiquis disse- ruit, libro secundo alt yenationeiO' Actaeoneni. Millin, Monuni, inéd, 1. Mais c'est bien la circonstance en quesiion qui se trouve représentée sur un monument aussi rare par sa matière que par sonsujet, que jai eutre les mains, et quo je ine propose de publier i. Campanari dans celles de M. IX, a, 3; ef. Il, 6-i3; MiUin, Monum. I, 35, a; Plutarch. Peut- lieu de la sépalture.

    La présence de Femmes Amazones est dono étrangère à ce4 traditions de la scène grecque. Pr, di Canino , n. Un vase du Musée de Berlin, où vous avez cru lire in caratteri quasi etruschi 3 le nom Nerines , mais dont M. Sur un vase du cabinet de M. Mais e'est bien une inscription étrusque, qui se Ut sur un au tre Tase, de fabrique campanienne, OTi elle désigne un Persowiagedecomédie.

    Ce qui serait plus iinportant sans doute à ,coiiiiaLtre, c'est l'epoque où ces fabriques étrusques furent en activité; soit qu elles aient été élevées en vue de rivaliser avec les ppteries grecques , soit qu elles aient eu pour objet de sup- pléer à répuisement de leurs produits et à la rareté de leurs importations. Gependaiit, ce resultata été tout récem- ment encore contredit par un homme , dont le savoir et l'ex- périence consommée ont droit à une haute considération , par un de nos confrères , M.

    Le systènie de M. Mil- lingen lui-méme, queje ne crois pas quii puissese soutenir long-temps: Millingen que la fabrication des vases peints, du style grec le plus pur, ayec ou sans inscriptions grecques,est Touvrage de la population étrusque, sur le territoire de laquelle ils ont éié recueillis i. Cette distine- tion des deux races une fois admise, avec le fait de leur domi- nation successive , c'est à la première que M.

    Tel est le système de Al. Or, on trouve , dans le I. Une autre sopposition de M. MiUhigenctte lamphorepanathénaique de M. Bunsen , qui est le 2QO I. Miilingen répond que laméme absence d'inscriptions grecques a lieu pour Crotone et Méta. Miilingen oppose une disette sem- blable de documens antiques, en ce qui concerne les. Si Von trouvait à Locres ou à Agrigente des vases peints avec inscriptions étrusques , tels quenos deux vases de Yulci, nous serions coaséquens dans notre manière de voir, nous, en les supposant apportés là parie commerce, M.

    Miilingen, en admettant à Locres et à Agrigente une populalion étrusque; or, de ces deuxhypo- thèses, laquelle serait la plus simple , la plus naturelle, la plus conforme à toutes les notions historiques? Je ne suivrai pas M. Le peu que je viens de dire a suffi pour montrer que le système de M.

    Bunsen demeure encore le plus plausible , après la nouvelle épreuve à laquelle il vient d'étre soumis. VI b, de jain , p. Weicker, recueillir avec trop de soin. J'ai en sous les yeux les calques de plusieurs fragmens de vases peints, de la collection de M.

    Benvenuto Bocchi, tous avec des figures jaunes, sur fond noir, de fabrique nolane, quel- ques-uns avec des inscriptions que je n'ai remarquées encore nulle pari. D'autresportent des noms nouveaux de propriétaires: Miiller , die EtrnsAer, II , a Garelli , que j'ai fait connaitré le premier 2. Mais ce qid nes'y était pas va encore à ma connaissance, c'est cette formule de dédicace: Ce So novembre Cette médaille sera publiée dans un mémoire la de- puis long-temps à TAcadémie des Inscriptions, et actuellement sous presse, qui a pour objet le type des monnaies de Caulonia , pi.

    La coupé de la fabrique d'Euphronios gravée pi. Comparez Raoul-Rochette Mon, inéd, Odysjétde, pi. Cette opinion emise par le méme savant, à Tégard du vase de Bernay, a été complètement réfutée par M.

    Les deux chefs grecs sai- sissent Dolon ; Aihéné et Hermes assistent a cette scène. Dans notre peinture pi. X, b Hermes barbu , reconnaissa- ble a son caducée, tient la balance daris les bassins de laquelle se voient deux petits guerriers vibrant la lance et armés de toutes pièces; its sont colorés en rouge violet.

    Jupiter est à gauche, arme d'un foudre et appuyé sur un bàton noueux. Une déesse est placée en face de Jupiter , vers l'extrémité droite du tableau. La planche XI nous offre une coupé où se trouve peint le sujet ài Achille cache pormi lesfilles de Lycomede.

    CXCni , où Ajax est représenté également agenouiUé au momciit. Les fragmens de TCSdipe d'Euripide nous ont mis à ménie de présenter aux lecteurs des Annales une interprétation assez complète de cette peinture. Raoul-Rochetle , Monum, ned, p. Peu de fables paraissent avoir plus oocupé la scène grecque que celle d'OEdipe. Hermann à Marbourg 4 ;.

    Ce que dit le Scboliaste d'Euri- pide Phocniss. Darmstadt , iiS34, S. Fab, , Hécube Euripid. Il y à lieu de s'étonner que la dispute sanglante d'OEdipe r8i2,p. Cette dissertation a été réiniprimée par M. Zannoni a donne à connaitre, à la pre- mière page de son mémoire que cette explication lui appartieni.

    Par conséquent si OEdipe se taisait, daprès une règie gene- rale des convenances sociales , on ne pouvait lui adresser des reproches, pour étre reste, parsa propre fauie, dans une igno- rance complète àFégard de la personne du prince qu'il venait de tuer et pour s'étre engagé ensuite dans des liens inces- tueux. Pour faire découvrir le secand secret , le poète seservit, de la manière iudiquée par Hy: Id Itemales senex te nom est corrompu qui eum exposuerat , ex pedum cicatricibus et talorum agnovic.

    Daus TOEdipe deSénèque, Kintention de l'aptiste était probablemetii de représenter non pas une scène, du milieu de la pièce, mais celle qui résumé en quelque sorte 1 Msembte de toute la fable. La couranne d or poséè sur le bohnet phrygien mérite d etre observée comme parlicularité neuve f la tunique est rouge, lea souliers sont peiats en jaune à. A l'autre extrémité du tableau on voit Créon qui se fait re- marquer comme successeur d'OEdipe, par le long sceptre sur- monté de Taigle, attribut ordinaire des anciens rois de théàtre, de Priam, Agamemnon, Ménéias et autres , comme l'observe Aristophane 4.

    Millingen ; un petit tempie à coté d'HercuIe pour indiquer TApotliéose. Kuster cite dans celte occasion a. Le rerers de ce vase décrit par M.

    : Porn vf maitresse domina paris

    PHOTO DE SEXE GRATUIT ESCORT DUNKERQUE Netait-il pas plus naturel de fiiire une; itatue de Minerve? Theogon, 9 1 1 6. Honneur aux César qui as- servissent leurs concitoyens! Elle pprte sur la téte one espèce de diadème d'une couleur jaune pareille k oelle de son Tétement. Vi sono tre compartimenti.
    COQNU FRANCAIS ESCORT GIRL INDEPENDANTE PARIS 250
    Porn vf maitresse domina paris Belle femme mature nue wannonce morbihan
    Porn vf maitresse domina paris Photos de femmes nues gratuites massage naturiste tours
    Sexe amateur en streaming annonce domina Video porno gratuit francais escort girl tours

    Porn vf maitresse domina paris -

    Cette volonté des rois est formellement articulée dans la phra- se suivante de la même lettre. La résolution de ce problème dépendra de deux questions. II5, scrisse già: Pirno vivastreet vendee sont ces trois puissances? Harduin, de Num, ant, v. Car, en demier liea, tootot noi argmnentatkmft. U Austria jse di tal progettoperche colui che si era bat- j ito contro la sua patria non poteva ispirare alcu-a fiducia. Questa circostanza non rende possibile il determinare la specie di argilla, che ha servito a fabbricare vasi, a oqnu erotica toulon che non si facciano un graii sumero di prove per servire di termino di paragone. Qtiesta di- chiarazione, unita alla purilà dclle nostre intenzioni ed alla ftducia nelle virtù del Re c indussero ad acconsentire ad un viaggoil cui unico fine cra quello di cousoltdare le no- stre franehigie. Tous les deux sont aplanis à force de travail. Vedremo nella seconda parte, di che importanza sono questi due punti della topografia antica dlialia. Le reste est eouvert par un tahis de débris.

    Masturbation Solo Male Wanking. Free un amigo a través de msn porn tube video online. Bokt Na Trav tags: Free trav algerienne, algerian crossdresser on cam porn tube video online. Free karim baise lyly trav sex porn tube video online.

    Mature Trav Webcam tags: Free Mature Trav Webcam porn tube video online. Baisee Par Un Trav Paris, tags: Free pedz bistro party porn tube video online. Debra Trav Est De Retour tags: Free 09 09 - Tournai Trav porn tube video online. Free angel trav insertion porn tube video online. Orgia di travestiti e Alex Magni nel prive! Sandra Trav voglia di cazzo tags: Free Sandra Trav voglia di cazzo porn tube video online. Free maquina trav porn tube video online. Cet écrivain veut que tout le inonde ait droit de châtier une.

    Hics cabinets aôliiejlcnieiit réunis de plusieurs puissances sont-il Ion liés à rompre tout rapport avec le gouvernement napolitair ou snlcment à refuser "de le reconnaît! On menace c c traiter en ennemi le gotiverneincrit napolitain ou du moins on refuse de le reconnaître!

    Le gouvernement établi en Amérique est aussitôt reconnu par la France. Une raison éclairée leur commande de repousser les révo- lutions doubla force -armée ést F principal in- strument.

    Ce motif est très- légitime: Des janissaires qui de- mandent le règne des lois! Malheureusement le concours delà force année est presque inévitable en de pareils' mouvements. Lés gardes prétoriennes vendaient T empire au plus offrant. Toute révolution est un mal , mais une' constitution est un bien. Je ne le pense pas. En associant le trône au bienfait des grandes refor- mations qui ont eu lieu , ils ont été les défen- seurs des rois , les sauveurs de la royauté mê- me.

    Cette susceptibilité est étrange -, et le Scrupule , nouveau de leur part. Les deux premières sont , dit- on , l'ouvrage de soldats parjures et de citoyens révoltés!

    Celle du Suède a t elle un autre ca- ractère? U envoie des grenadiers contre ,Ics sénateurs , lés force à rentrer dans la salle de leurs séances et les y tient prisonniers. Le surlendemain, le 21 août , le palais du roi est entouré de trou- pes: Ainsi procède Gustave III envers la "nation, sué- doise. Comment se conduit-il envers les puissan- ces étrangères? Ct ttc révolution ne pouvait pas être 'gaiement agréable à toutes. Quelques-uns ne se rendent pas à cette invitation. Sous prétexte de veiller à leur sûreté , il fait placer une garde autour de leurs liôtcls.

    Ce lan- gage est entendu: Quant au cabinet de Petersbouig , datait à la vérité obligé de porter son attention vers la Turquie: Quel va- ste sujet de méditaion pour P observateur im- partial! Les oppresseurs de la liberté des na- tions sont encensés par les cabinets, honorés, caresses par les rois? La haine des cabinets , la colère des s attendent les vendeurs de la liberté des peuples!

    Honneur aux César qui as- servissent leurs concitoyens! Le congre de Vienne , dans ce systè- me , eut été comme une seconde création du monde. Quelles sont en réaliléJes. Ces causes sont dans les vices des an- ciennes institutions.

    Le progrès seul de F in- structions fait apercevoir ors vices et en mon- Jke le remède. Que disent au contraire les. Au lieu de reconnaître la défectuosité des institutions. On pourrait contester le lait: Le nom de secte a été sanctifié par ses martyrs. Les noms de secte et de faction , et mille autres pins injurieux enco-. Mais ce noms ircsiii- tans disparaissent quand la justice de la cause a pour elle la sentence du succèfe. Je considère les résultats , et je juge les hommes pas leurs oeuvres.

    Quel noble désintéressement dans la conduite des principaux auteurs de la rcyojutien! Moreüi cou'inue à servir comme lieu- tenant ; de Concihis a refusé toute récomjiense: La France , depuis trente ans , com- bat pour une liberté qui sans cesse lui est ravie, et que sans cesse lui faut reconquérir. Tut- ti gridano , Dio , ne , ç C'ostituzîonc. Le cri récemment répété est le vieux cri des Napolitains: Les mots Car- bonai'i et constitutionnels sont maintenant syno- nymes.

    Les Carbonari , comme les liberaux de toutes les autres contrées , obéissent à sa puis- sance. Destruction du pouvoir absohl. Le Bouveau ministre de la cour dé Madrid à Pé- tersbourg a été admis à déployer , auprès de S.

    Nous domines plus in- dulgents'. Sans doute la nation espa- gnole a été dans le droit le pjus évident de re- vendiquer la constitution qui lui avait été ravie y mais pourquoi tracerait-on une ligne de démar- cation entre elle el la; nation napolitaine?

    Cette question formera un chapitre à part. Lés Napolitains onl von lîï être libres ; ils ne sont pas assez puis- , sants pour résister aux armes des monarchies. Ou sont les actes qui attestent dans Naples son régne sanglant et ses odieuses fui eurs? De quel côté est ici la modération , de quel côté la violence?

    Dans les étals où il vient d' être établi une tribupc nationale , tes voeux des na- tions parviennent du moins aux oreilles des rois, et les rois à leur tour peuvent manifester leurs voeux aux nations. En est il de même quand les rois sont condamnés à ne lien voir que par les yeux de icars ministres , à ne rien entendre que par let 1 56! Les hommes dont la perversité expose des deux procès à un supçon semblable , sont leurs plus mortels ennemis.

    Ne vous souvient-il plus de ees pages sanglantes que nous voudrions tous ar- racher de notre liistuiré? Si l'on réplique que l'invasion sera di- rigée , non contre S. Quel est celui d'entre eux qui pût V. Quelle ga- rantie d'ailleurs restera-tdl au roi quand son ro- yaume sera envahi ; sa capitale , au pouvoir des troupes étrangères , et lui-même captif dans son propre palais.

    En examinant mieux la question, les monarques sentiront l'injustice de la distin- ction par laquelle ils prétendraient faire la guer- re à la nation napolitaine sans la faire aux prin- ces qui la gouvernent. Un prirfee ambitieux médite des projets dé conquête: Combien il y a loin de ce droit réel au droit prétendu que réclame le éabinet autrichien! La branche napolitai- ne des Borhons est devenue plus chère à sou peu- ple qu' elle ne le fut à aucune autre époque, et la plupart des autres dynasties conspirent pour lui rendre nn pouvoir sans homes dont clic ne veut plus.

    Vainement Na- ples serait domptée , serait anéantie , le but de la guerre ne Refait pas atteint. Je prends cette citation dans le sens con- traire. Je ne veux point considérer la question I 64 soue ce point de vue purement moral: Je reconnais que la première obligation de lotit gouvernement tolérable est de I se conserver: Ce serait sur-tout ; dans ce royaume que le cri , Vive le roi quand même , serait subversif de tout ordre publie , subversif de la royauté et du trône, f'ive le.

    Toi quand meme y voudrait dire: Le droit de traiter en ennemi le. H y a deux choses à examiner: Cet article est ainsi conçu: La une impossibilité murale vient se joindre à l'impossibilité matérielle. Une loi; souveraine subjugue les rois connu c-Jcs peuples, et la nécessité, qui.

    Sa Ma- jesté sicilienne. Nous les bénissons de se prêter de bonne loi à reconnaître ces droits sacrés qui, sagement balancés avec ceux du trône , devien- nent pour lui un salutaire contre-poids , et ne peuvent que concourir à en garantir la stabilité. Tout traité est un acte qui doit avoir pour objet le bien être du corps politique.

    Je pourrais multiplier les citations qui établissent. Je me bornerai à une seule: Les publicistes reconnaissent des traités réels et des traités personnels. Je prie le lectfcur de ne pas perdre de vue cotte distinction claus l'examen de, lu propo- sition suivante. U faut que celui qui a pris un enga- gement ou fait une promesse , ait eu le droit de faire cette promesse ou de prendre cet en- gagement.

    Ce prihee avait-il le droit de prendre un engagement fie celte natu- re? Droit de ta gticrrè et dfc la paix. Ce qui seul maintenant peut faire Ja sûreté de sa famille et le bonheur de ses sujets, c est le maintien du gouvernement constitutionnel. Je continuerai donc à invoquer et les maximes elles faits approuvés pur ces publicistes. Ce but est extrêmement louable': Je dis que cet article tend. Ce serait lui donner un sens bien re- streint , une bien étroite acception.

    La tendance de tout gouvernement , pour se conserver , doit être de se ramener lui-même, autant qu'il peut, à son principe.

    En re- montant à la fondation de celte monarchie , nous voyons un usurpateur illustre , Roger , justifier son usurpation par son respect pour les libertés nationales. Leur confiance ne fut point trompée. Français à ceux des autres peuples. Plusieurs lois Frédéric assembla des parlements pour avi- ser au bien du royaume.

    Jamais cette éner- 3 "ique nation ne perdit toùt-à-fait le sentiment e ses droits: Il est une impor-. Les prélats qui assistaient aux parlements , et ils. Le peuple avait sa représenta-- tiou: Les rois admettaient au rang dos nobles les.

    Sous un antre prince de la même maison , sous. Sous Char- b s V , dont les grandes entreprises exigeaient. A la vérité de pa- reilles résolutions ne résistent pas longtemps aux demandes pressantes des rois , mais cette déclaration seule , quoique non observée , con- state un droit reconnu par les rois eux- mêmes. Je passe sous silence les temps: Ce ne sont pas là les temps que le fils de Charles veut rendre à un royaume où îb est né, et où doi- vent , comme lui , résider scs enfants.

    Où serait en effet 1 indépendance de la nation napolitaine si la forme; de son gouvernement devait être subordonnée aux principes adoptés par un prince étranger dans tel ou tel état d Italie? Une pa- reille prétention était réservée à notre siècle.

    Elle ne fait que remplir un devoir en cher- chant à réaliser la garantie qu' elle a donnée. Sans revenir sur la nature de la garantie dont il est question, la réponse est facile. Nous al- lons donc passer de la question de droit , a la question d'intérêt. Nous avons eu à remarquer depuis quel- ques années et sur tout depuis quelques mois , que tous les efforts faits par les gouvernements pour consolider , rétablir ou introduire chez eux le pouvoir absolu , ont tourné contre eux- mê- mes.

    On serait tenté de croire que la plupart conspirent contre leur propre tranquillité. Le glaive de la proscription 'est une arme à deux tranchants , toujours tlÿn- geruse pour la main qui en fait usage. Ne se présentera-t-il aucune cir- constance qui détache quelqu'un des allies? Ici les intérêts se divi- sent: Les croisades monar- chiques seront - elles plus généreuses dans leurs 3d by Googl Digiti; le tuc 3 , plus exemptes de tout calcul terrestre?

    Le cabinet autrichien est le moins ro- manesque des cabinets: On a vu de quel poids sont dans la balance de ce cabinet les af- fections les plus , chères du prince.

    Cette augmentation peut-elle être in- différente à la Prusse? La première époque offrait une lisaison particulièrement étroi- te entre Pétersbourg et Berlin , la seconde , cel- le du congrès de Carlsbad , a présenté comme étant dans une intimité plus marquée les cours de Berlin et de Vienne; la troisième , celle du congrès de Troppau , semble annoncer une plus complète intelligence entre Vienne rl Pétersbourg.

    Depuis Frédéric II , cette monarchie a tiré sa principale force do la confédération des princes de second ordre dont elle était l'appui. Se pourrait il que la même pensée entrât d. La rujjpî, de Naples entraînerait inévitablement celle:. Ainsi le Piémont demande une. Mais le, succès est-il donc infail. Terminée sur un point, la lutte ne rccornmertcera-t elle pas sur un autre? Qui répondra que , vainqueurs à Naples , les Autrichiens ne seront point battus dans les Ca- labres?

    En , Je cri de Li. Serait-il donc impossible que les accents patriotiques de Madrid et de Naples eussent des échos dans la Hongrie? Va, nement elle chercherait à diriger contre les po? Digitized by Goog lettres de ciéance leur étaient nécessaires? L'Italie entière pourrait être en un jour fermée au commerce de l'Angleterre. Qui sait même si, par suite de quelques au-, très événements , la mer Noire ne deviendrait pas à son tour , sinon inaccessible , du moins inhospitalière pour eux aussi-bien que la Médi- terranée?

    Le jour t u le drapeau autrichien flotterait à Naples , se- rait- il impossible que le drapéad anglais lïit ar- boré a Messine ou à Païenne? Je rep eusse tou- tes ces hypothèses accusatrice! I Mprêt à éclater sur celle de ses branches qui occupe e trône des Deux-Siciles?

    Il faut , dans le double intérêt de la France et de sa dynastie, maintenir ce qui est: Nous ne - saurions comprendre à qvielle influence notre mi- nistère obéiL. En prenant ce parti ,. Mais l'hypothèse la plus pro- bable est la troisième: Les vues re- spectives doivent maintenant être jugées. Il nie semble que la situation des divers cabinets peut se réduire aux points suivants: Que prétend donc no.

    Mais tout semble annoncer que l'ardeur belliqueuse des puissances s'est soudai- nement refroidie. Il y 3 dans cette question plusieurs choses à examiner. Une nation a réformé son gouvernement: Un état qui aurait eu la lai- blesse de remettre ses inaliénables droits à la merci d'une médiation , ne serait pas tenu de respecter une décision qui pourrait les enfrein- dre ; mais tout gouvernement qui sent sa di- gnité évite de courir une pareille chance.

    En effet , quel- les sont les circonstances où une scmblabe interven- tion peut être admissible? En est-il ainsi du royaume de Naples? Un état qui accepte cette fonction ne doit rien donner à la faveur ni à la liainc. Le titre de médiateu'r 2 , ainsi appliqué , est une absurdité et une dérision.

    Le fait serait trop grave , s' il était constaté: Il n' y a là rien qui soit authentique , et une pareille croyance ne peut pa être légèrement admise.

    Sur quel objet ces propositions roulent elles? Vers quel but les propositions sont-elles dirigées? A quel résultat , si elles sont acceptes, doivent-elles conduire? Voilà , sans contredit , de bien étran- ges médiateurs ; ils voient une nation unie à son roi: Les maiorats étaient abolis: Les conservateurs actuels, ce sont donc les partisans du gouvernement constitutionnel: Tou- tes les chances qu' on entrevoit sont fâcheuses: Cette hypothèse est celle qui flatte le plus les ennemis de la liberté publique.

    Dans cét état de choses point de difficultés: Enfin, une troisième chance est que les mo'- narques assemblés, quittant la violence et même la menante, se bornent à entreprendre et à pour- suivre une intervention semi pacifique et semi ho- stile. Tel sera partout son effet nécessaire, inévitable. Le gouvernement le plus faible sait conserver ses droits, quand il a le sentiment de sa dignité.

    Le fait juc je vais citer, et dont nous avons été témoins , en est la preuve. Le ministère du grand-duché demandait à ce. Digitized by Google 77 rord qui rogne entre la nation et le trône. La médiation donne des conseils et non des ordres. La première médiation de ce genre , dont je veux parler , est celle de la Prusse dans les af- faires de Hollande en 17O7.

    Tout le inonde connaît les déliais dès états- généraux des Pru- vinccs-Uines et du stadhouder. Les propositions prussiennes furent accueillies par- les patriotes hollandais , qui avaient alofs la ma- jorité dans les états. Eh , U nation polonaise tente un généreux effort.

    De concert avec son roi , elle prépare une constitution que ce roi présente à la Diète , et qui est accueillie par la population presque toute entière. Les Polonais rebelles qui combat- lent contre leur pays sont représentes comme nyant formé une confédération légitime 2. Èi janvier 3 , Thorn et la Grande-Pologne son occupées par les troupes prussiennes; une décla ration du 6 de ce mois apprend aux Pulonai que les motifs de cette invasion sont les princi- pes 1 évolutionnaires répandus dans celle contrée Ce qui cx ; ge celle mesure de pare précaution c est le débordement du dénmrratisme fran- çais.

    Quelques temps 1 près les troupes passion- nés entrent pareillement à Dantzik , attendu que telle ville est , dit le manifeste , devenue le foyer 1 de la secte des jacobins. On sait à quel état se trouvèrent réduits les Polonais même dont la Russie avait déclaré la confédération légitimé , qui , condamnés à ji' être plus que les instruments de la perte de leur pays , ne délibéraient eux-mêmes que sous la pointe des bajoneltes.

    Quel- ques déterminations généreuses sont adoptées par la Diète. La Russie oblige Stanislas à les casser comme des actes révolutionnaires. Un mouvement in- surrectionnel se manifeste de toutes parts. Alors fut conclue à. Nous ne demandons pas mieux que de le, croire: Vous îsoïénrénl respecte les vertus et les cheveux Lianes de Ferdinand IV: Tant de chagrins ont aflligé sa rie!

    Au lieu de vouloir interdire aux princes de second ordre la. O rois , dont la présence seule est déja un bonheur Digitized by Google I xaô pom- vos peuples , renoncez à cette existence voyageuse qui , en montrant les chefs des empi- res errants sur les grandes roules de P Europe y ' où groupés sur des théâtres étroits, désenchante le vulgaire et rapetisse la royauté.

    Plus grands cent fois dans Vos. Mais dans P incertitude des. Peut-être à la destinée de Naples est attachée celle de nations beaucoup plus puissantes: Toujours on les a considérés avec leurs ancien- nes divisions , partagés en deux classes enne- mies , les barons et le peuple: Sans doute , huit siècles de domi- nation. Le courage qui U triompher votre liberté reli- gieuse , ne vous manquera pas pour la défense de votre liberté politique.

    La vigueur que vous avez déployée? Les deux ordres qui existaient parmi.

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *